Souffles : création sonore nomade en milieu aéré

Souffles : création sonore nomade en milieu aéré

Partenaires : école Pierre Douguet de Dinéault, Lycée Professionnel automobile de Pont-de-Buis

Artistes : Philippe Bossard, Pierre Lucas

Depuis quelques années, Run Ar Puñs, le lycée professionnel mécanique et carrosserie automobile de Pont-de-Buis et l’école Pierre Douguet de Dinéault travaillent ensemble par le biais d’actions éducatives et culturelles ponctuelles. Cette année, nous leur avons proposé d’oeuvrer ensemble autour d’un même projet commun avec pour thème central l’air.

Nous mènerons ce projet avec une classe de 2e année de CAP Mécanique et carrosserie du lycée et avec les 4 classes de l’école de Dinéault, de la Petite Section au CM2. Des sorties concerts et des visites seront également proposées à l’ensemble des lycéens et aux élèves de l’école. Nous solliciterons également l’école de musique de Châteaulin et notamment les élèves flûtistes, saxophonistes, trompettistes et leurs professeurs, pour des séances de captations de sons et d’improvisations autour du souffle.

Pour mener à bien ces actions, nous avons fait appel à deux artistes : Philippe Bossard, pianiste, performeur, passionné de musiques électroniques et Pierre Lucas, spécialisé en musique assistée par ordinateur, il utilise des boîtes à rythmes, sampleurs et synthétiseurs dans ses productions.

L’idée principale est d’explorer la thématique de l’air à travers différents cycles, dont l’environnement et la création musicale. Pour cela, les élèves du lycée créeront dans les ateliers de mécanique et de carrosserie du lycée un objet, mi-machine, mi objet d’art, qui fonctionnera en énergie la plus propre et autonome possible. Cet objet sera nomade et se déplacera au lycée ainsi qu’à l’école de Dinéault et permettra aux élèves d’enregistrer des sons dans différents lieux des établissements et de leurs communes respectives (éoliennes, moulin à vent, forêt, bois, ateliers de carrosserie). La matière récoltée servira également à créer des boucles sonores et des morceaux de musique électroniques lors d’ateliers de création encadrés par les artistes, avec les élèves de l’école et les lycéens. Le résultat final prendra la forme d’une exposition sonore et visuelle créée par les élèves et les artistes (photos, objet exposé et sons diffusés en direct) qui sera présentée de manière interactive dans différents lieux partenaires.

La finalisation du projet était donc à Run ar Puñs, devant les yeux ébahis des enfants qui voyaient leurs créations vivre.

Ces deux artistes ont donc créé quelque chose de concret grâce à la machine mécanique des lycéens et l’enregistrement des élèves de l’école. Cette création fut très inspirante, la possibilité de créer de la musique en partant de bruit et de voix est assez impressionnante !