POINT GLOBAL

LE PROJET DU HAMEAU

Petite remise en contexte :

A la suite de l'achat de l'ancien corps de ferme familial grâce à de nombreux donateurs, l’association RAPASS a décidé de ne pas attendre les travaux définitifs qui demandent du temps et de l'argent et de lancer dès septembre 2019 une phase d’expérimentation et de réflexion collective sur le site.

Nous avons donc commencé l’année scolaire par un chantier participatif durant lequel plus d’une quarantaine de bénévoles se sont mobilisés.

Cette réhabilitation sommaire mais magnifiquement réussie nous permet aujourd’hui d’expérimenter les usages pour à terme déterminer finement le programme des travaux énergétiques et d’agencement définitifs.

Aujourd’hui la Maison héberge les artistes de passage et accueille les associations ou entreprises pour diverses manifestations : réunion, formation, moment convivial.

Cet espace nous a également permis d’organiser les Mardis du futur. Ces « espaces-temps » de réflexion collective ont été organisés d’octobre 2019 à janvier 2020. Ils ont été l’occasion de débattre et de construire les futurs lignes du projet du Hameau autour de quatre thématiques : les résidences artistiques, le restaurant d’utilité social, le tiers-lieux et l’agriculture à Run ar Puns. Chaque mardi a réuni une vingtaine de personnes : habitants, experts, salariés, bénévoles et autres curieux du lieu. Ils ont fait émerger les axes de travail sur lesquels le projet du Hameau s’engage aujourd’hui.

Pour les plus curieux d’entre vous, voici les comptes rendus de ces rencontres :

Résidence artistique

Tiers-lieu

Restaurant

Projet agricole

Le temps de la préfiguration du projet

Parallèlement à cette réflexion collective, nous avons lancé la phase de préfiguration du projet du Hameau. Elle consiste à configurer et dimensionner les différentes actions de demain : travaux, recherche de financements, animation et programmation du lieu, communication, gouvernance,... Pour cela, l’équipe s’est entourée de plusieurs experts.

 

  • Sur le volet travaux de réhabilitation et projet architectural et énergétique :

Le Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement du Finistère, (http://www.caue-finistere.fr), représenté par Floriane MAGADOUX, nous accompagne sur la faisabilité programmatique et architectural du projet. La première phase de cet accompagnement a permis fin janvier d’écrire les intentions programmatiques du lieu et la nature des travaux à envisager. La prochaine étape consistera au mois de mars-avril à écrire le cahier des charges pour lancer l’appel d’offres pour le choix de l’architecte au mois de mai.

 

LES ÉTUDES DE PRÉFIGURATION

 

Sur le volet énergétique : on est accompagné par Energence représenté par Gaela MER, qui réalise une étude d’opportunité sur l’installation d’un chauffage collectif à l’échelle du Hameau. On ne manquera pas de vous mettre à disposition les fruits de ces études une fois terminées.

 

  • Sur le volet alimentation et lieu de restauration :

Le projet du hameau est riche et ambitieux mais le projet de restaurant est à lui seul est un sacré défi à relever. Aujourd’hui, selon l’hypothèse de travail que nous étudions, nous pourrions accueillir entre 30 et 60 places assises si la terrasse est ouverte. Pour nous ouvrir les portes du monde de la restauration responsable, nous envisageons un partenariat avec l’université des sciences et des pratiques gastronomiques ( https://uspg.bzh ) portée par Xavier HAMON. Les prochains mois vont permettre :

  • De définir le circuit des aliments que l’on souhaite servir dans les assiettes du futur restaurant avec comme direction les principes défendus par slow-food : https://slowfood.fr

  • D’étudier différents scenarii d’organisation de travail avec en ligne de fond la valorisation du métier d’artisan-cuisinier pour l’intégrer le plus en amont possible à la définition du projet. Et en parallèle continuer à réfléchir à la mise en œuvre d’une démarche d’insertion professionnelle.

  • Enfin, dans l’optique de créer un projet de restaurant innovant, différent de la restauration traditionnelle, nous aimerions construire un lieu économe en énergie, notamment sa cuisine. Run Ar Puñs réfléchit à la conception d’une cuisine simple, pratique, réparable, plus proche de l’artisanat, issus de matériaux recyclés, peu gourmande en énergie et respectueuse de l’environnement. (Pour plus d’info, la démarche lowtech : https://lowtechlab.org ).

 

Le projet du Hameau, ce n’est pas que l’éco-restaurant, c’est aussi continuer à accueillir les artistes en création dans les meilleures conditions.

Le hameau c’est aussi un verger, une terre agricole, des ruches, des moutons, ... qui pourront donner lieu à la création d’un projet agricole pour alimenter le restaurant et proposer un support d’éducation à l’environnement. En attendant que l’on peaufine ce volet, nous sommes preneurs de toutes initiatives sur le sujet !

 

Ouais mais comment financer tout ça ?

Run ar Puñs a sollicité la communauté de communes de Châteaulin-Pleyben-Porzay pour financer une partie des études en tant que pilote de la politique de développement économique du territoire.

D’autres partenaires publics seront sollicités demain ainsi que des entreprises locales pour du mécénat. Il nous reste à convaincre largement de l’intérêt général et collectif du projet, autour de notions d’innovation économique, sociale et environnementale au service du territoire.

Vous l’avez compris, cette année 2020 est riche ! Nous ne manquerons pas continuer à vous donner des nouvelles.

Et en attendant, n’hésitez pas à vous manifester auprès de l’équipe. Nous avons toujours besoin de bras et de cerveaux pour répondre aux besoins du quotidien : entretien des espaces, petits travaux d’agencement, organisation événementielle, et autres inspirations venant de chacun d’entre vous.

Et vous saviez que le financement participatif, ça peut être tous les ans ? Pour celles et ceux qui voudraient orienter leurs impôts vers notre projet, les dons sont possibles en ligne, sur le site du run via helloasso: